Cathédrale Sainte-Marie de Bayonne

La cathédrale Sainte-Marie est la cathédrale gothique de Bayonne (Pyrénées-Atlantiques), construite aux xiiie et xive siècles. Elle est aussi nommée cathédrale Notre-Dame de Bayonne. C’est une cathédrale ogivale, commencée en 1213 surmontée par deux clochers de 85 mètres de haut. Elle renferme la châsse de saint Léon. Un cloître, datant de 1240, lui est attenant. Elle a été inscrite sur la liste du patrimoine mondial en 1998 dans le cadre des chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle en France (voie de Soulac).

Construite en pierres de Mousserolles (pierre ocre) puis en pierres de Bidache (pierre blanche), la cathédrale Sainte-Marie est située en plein cœur de la ville de Bayonne dans le quartier historique. Elle est située sur une butte qui domine l’Adour et la Nive. Elle appartient au style gothique rayonnant avec une influence champenoise surtout dans l’abside et le déambulatoire. Elle mesure environ 80 m de longueur, 33 m de largeur et le plafond de la nef est situé à 26 m de hauteur. Les flèches ont une hauteur de 70 m donnant à la cathédrale une hauteur totale de 80 m. Au sud, un cloître rectangulaire est attenant à la cathédrale. La face ouest, qui se trouve face à la bibliothèque municipale, anciennement le palais des évêques, est constituée d’un grand portail et de deux flèches entourant cette entrée. C’est la plus récente de la cathédrale. La face est, qui se trouve du côté de la Nive, est le chevet de la cathédrale. Le plan de la cathédrale est classique avec une forme de croix, une nef et deux collatéraux. Autour du chœur, le déambulatoire s’ouvre sur sept chapelles rayonnantes. La partie la plus ancienne est l’abside et date du xiiie siècle. Les travaux du transept, de la nef et des bas-côtés se sont déroulés durant le xive siècle.

La nef est constituée de sept travées à croisée d’ogives et s’élève sur trois niveaux avec de grandes arcades, un triforium et de hautes fenêtres. Les clefs de voûtes sont armoriées et évoquent l’histoire de la ville de Bayonne à l’époque de l’union de la Gascogne avec l’Angleterre. Ainsi, les fleurs de lys symbolisant le pouvoir français côtoient les trois léopards symbolisant le pouvoir anglo-gascon. Les plus belles se trouvent dans le transept sud. Les armoiries présentes portent la célèbre nef bayonnaise et symbolisent la puissance navale de la ville médiévale.

Les vitraux de la cathédrale datent de la Renaissance au début du xvie siècle. On y retrouve diverses représentations de parties de la Bible comme la création d’Adam et Ève ou des scènes de la vie du Christ. La chapelle Saint-Jérôme abrite les plus beaux vitraux datant de 1531 et représentant le Christ chassant le démon du corps de la fille de la Cananéenne.

Le cloître est l’un des plus grands de France. Il est de style gothique rayonnant et date du xive siècle. Au Moyen Âge, c’était un lieu de réunion et de conversation pour les assemblées de quartiers ou de corporations. Sa galerie nord le long de la cathédrale a disparu lors de la restauration de la cathédrale au xixe siècle par un élève de Eugène Viollet-le-Duc. Les galeries du cloître ont conservé des tombeaux et des dalles funéraires datant du xive au xviiie siècles.

Elle recèle de nombreux objets, tableaux, autels, classés au titre d’objets dans l’inventaire du ministère de la Culture.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)
Cathédrale Sainte-Marie de Bayonne, 10.0 out of 10 based on 1 rating

Laisser un commentaire