La Basilique du Sacré Coeur et la Bute Montmartre

La basilique du Sacré-Cœur, dite du Vœu national, située au sommet de la butte Montmartre, est un édifice religieux parisien majeur. Sa construction fut décrétée par une loi votée par l’Assemblée nationale de 1871 en juillet 1873 dans le cadre d’un nouvel « Ordre moral » faisant suite aux événements de la Commune de Paris. Avec plus de dix millions de pèlerins et visiteurs par an (en 2006), c’est le second monument de France le plus visité après la cathédrale Notre-Dame de Paris.

Depuis toujours la colline de Montmartre a été un lieu de culte : paganisme gaulois supposé puis temples gallo-romains dédiés à Mercure et probablement à Mars ; culte chrétien après le martyr de l’évêque Denis au iiie siècle, construction au xiie siècle de l’église Saint-Pierre, parmi les plus anciennes de Paris, pour l’abbaye royale de Montmartre par le roi Louis VI et sa femme Adélaïde de Savoie.

La première pierre est posée le 16 juin 1875. L’intérieur de la nef sera inauguré en 1891, le campanile (clocher) ne sera terminé qu’en 1912. Toutefois la basilique n’est achevée qu’en 1914 et consacrée en 1919, après la fin de la Première Guerre mondiale. Il faudra même attendre 1923 pour l’achèvement de la décoration intérieure. Et tout au long de ces années, de formidables et incessantes polémiques accompagneront les travaux. La basilique est en forme de croix grecque, ornée de quatre coupoles ; son dôme central, haut de 83 m, est surmonté d’un lanterneau formé d’une colonnade. Le style éclectique architectural de la basilique, s’inspirant de l’architecture romane, de l’architecture byzantine, et particulièrement de la cathédrale Saint-Front de Périgueux, a influencé plusieurs autres édifices religieux du xxe siècle (basilique Sainte-Thérèse de Lisieux par exemple).

La pierre blanche retenue pour la construction provient des carrières de Château-Landon. Elle a été retenue par l’architecte Paul Abadie pour ses qualités de dureté et d’auto-nettoiement au contact de l’eau.

À l’intérieur, le plafond de l’abside est décoré de la plus grande mosaïque de France (Émaux de Briare), couvrant une surface de 473,78 m2. Conçue par Luc-Olivier Merson et exécutée de 1918 à 1922 par les ateliers Guilbert-Martin, elle représente le Sacré-Cœur de Jésus glorifié par l’église catholique et la France. À sa base on peut lire une phrase en latin signifiant : « Au Cœur très saint de Jésus, la France fervente, pénitente et reconnaissante. »

Une immense tour carrée servant de clocher renferme, entre autres, la plus grosse cloche de France. Baptisée la Savoyarde, elle a été fondue à Annecy en 1895 par les frères Paccard. Elle mesure 3 mètres de diamètre et pèse 18 835 kg. Quant à son support, il pèse 7 380 kg. Le marteau qui la frappe pèse quant à lui 1 200 kg. Elle fut offerte à la basilique par les quatre diocèses de la Savoie, et arriva sur la butte le16 octobre 1895, ce qui fut un événement parisien.

La crypte qui a la même disposition que l’église, est une des curiosités de la basilique.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)
La Basilique du Sacré Coeur et la Bute Montmartre, 10.0 out of 10 based on 2 ratings

2 Comments

on “La Basilique du Sacré Coeur et la Bute Montmartre
2 Comments on “La Basilique du Sacré Coeur et la Bute Montmartre
  1. Bonjour Sylvie, merci pour ton commentaire !!! 🙂
    c’est dôle, je ressentais exactement la même chose en mettant les photos sur le site hier, cette impression que la basilique a des airs de temples indiens!
    merci

    Guillaume

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  2. Basilique du Sacré Coeur…C’est fou comme cet édifice photographié par tes soins a des airs de palais oriental…On se croierait presque en Inde!!!Mélange des genres…
    frontières abolies…la magie…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)

Laisser un commentaire