Le Quartier Saint Esprit

Saint-Esprit est un quartier de Bayonne dans les Pyrénées-Atlantiques. En 1792, le quartier de Saint-Esprit est séparé de la ville et, sous le nom de Jean-Jacques Rousseau, constitue une commune du département des Landes. En 1857, la commune change de département et est réintégrée à Bayonne.

Ce village, créé au xiie siècle, constituait autrefois une commune autonome, appelée Saint-Esprit-lès-Bayonne, rattachée à l’arrondissement de Dax, dans lesLandes.

Les premiers occupants du village furent les moines de l’ordre hospitalier du Saint-Esprit qui ouvrirent un hospice sur les chemins de Saint-Jacques de Compostelled’où le nom du quartier. Cet hospice était une étape importante avant l’ascension des Pyrénées. En juillet 1473, Louis XI confirma sa protection royale par ses lettres patentes. C’est aussi le quartier où s’installèrent les juifs séfarades portugais ou marranes qui fuyaient l’Inquisition au xvie siècle apportant avec eux l’art de faire le chocolat. En 1615, la France découvre le chocolat à Bayonne à l’occasion du mariage de l’infante espagnole Anne d’Autriche avec Louis XIII. Bayonne est ainsi une ville connue aujourd’hui encore pour son chocolat de qualité.

Ces familles d’origine portugaise seront considérées comme citoyennes après la Révolution. Beaucoup de leurs membres sont des apothicaires, des armateurs ou des négociants qui s’intègrent à la population bayonnaise.

En 1792, le quartier de Saint-Esprit est séparé de la ville et renommé Jean-Jacques Rousseau. Il ne revient dans le giron de Bayonne que le 1er juin 1857. Pendant 65 ans, la commune autonome dépendait du département des Landes.

En 1793 ou an II, Saint-Esprit est chef-lieu du canton éponyme, et le restera jusqu’à son intégration dans Bayonne en 1857 (canton de Baïonne Nord-Est).

En 1852, la corrida acquiert droit de cité en France lorsque Eugénie de Montijo assiste à « Saint-Esprit-lès-Bayonne », alors commune autonome des Landes, à une course de taureaux « corsée à l’espagnole » par la mise à mort de l’animal. Les 21, 22 et 24 août 1853, des corridas s’y déroulent à nouveau, cette fois-ci en présence du couple impérial. Ces évènements valent aujourd’hui à Bayonne le titre de « Plus vieille place taurine de France ».

On trouve dans ce quartier de Bayonne :

  • l’église Saint-Esprit, édifiée sur les bases d’un prieuré roman dont quelques éléments subsistent dans l’édifice actuel. Cette église est élevée au rang de collégiale par Louis XI à la fin du xve siècle. Les très belles voutes gothiques du chœur ornées d’entrelacs et de médaillons propres au style flamboyant datent de cette époque. L’église contient des reliques de Sainte-Irène. Elle recèle également un groupe sculpté dit l’âne de saint Bernard classé par les Monuments hitoriques ;
  • la place de la République et de l’église Saint-Esprit ;
  • la gare de Bayonne ;
  • la citadelle édifiée par Vauban datant du xviie siècle ;
  • la synagogue de Bayonne de Bayonne datant de 1837 due à l’architecte Capdeville.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)
Le Quartier Saint Esprit, 10.0 out of 10 based on 1 rating

Laisser un commentaire