Produits du terroir et autres spécialités…

Edifiées sur les quais de la rive gauche dans le style de celles de l’architecte Victor Baltard, les halles accueillent un marché et diverses manifestations tout au long de l’année. Vous y trouverez, entre autre bien sûr:

Le  « piment d’Espelette », protégée par une AOC (protection nationale) depuis le 1er juin 2000 et depuis le 22 août 2002 par une AOP (protection européenne). L’appellation reconnue peut être « piment d’Espelette » ou « piment d’Espelette – Ezpeletako biperra ». À l’échelle de Scoville, le piment d’Espelette a une valeur de 4, il n’est pas plus fort que le poivre. Son parfum est développé car il est resté longtemps à sécher au soleil. Il est utilisé depuis cinq siècles à la place du poivre noir dans toute la cuisine basque. Il sert, donc, à relever les plats tels que les quenelles de brochet, la biche rôtie, la piperade, le ragoût de veau (Axoa), le poulet basquaise, le jambon, les pâtés, etc. Les agriculteurs ou les négociants le commercialisent aussi sous forme de purée, en conserve, dans de l’huile d’olive, dans du vinaigre, en gelée où il relève les tartines de pain grillées au foie gras et contribue à l’élaboration de fond de sauces.Il existe de nombreux aliments préparés dans la fabrication desquels on trouve du piment d’Espelette, comme par exemple, le sel, les pâtés, le foie gras, le chocolat, la moutarde, le ketchup et le vin.

Le jambon de Bayonne,  une spécialité des pays du bassin de l’Adour. C’est un jambon à chair de couleur rouge foncé uniforme avec une épaisseur de gras variable. Coupé en minces tranches, il est fondant en bouche, de saveur délicate et peu salée.

Il existe bien sûr une multitude d’autres spécialités, toutes aussi bonnes les unes que les autres!!! Et parmi elle : les pintxos, les produits de la mère, les viandes avec l’axoa, le gâteau basque….

Côté tradition:

Le linge basque : reconnu et apprécié dans la France entière, d’une part pour la simplicité et l’authenticité de son style qui font référence aux sept provinces des Pays-Basque, mais également pour la qualité des tissages qui en font un produit particulièrement adapté aux usages domestiques et notamment à servir de nappe de table. A l’origine, ce que l’on nomme aujourd’hui « linge basque », était constitué essentiellement de lin et ne servait pas tout à fait aux usages que l’on en fait aujourd’hui…

Bâton traditionnel basque, le makhila symbolise toute une façon de vivre, de penser, d’honorer. Élégant, pratique, redoutable, objet de décoration comme de défense, signe distinctif ou compagnon de marche, il est un élément essentiel de la sensibilité basque.
« Makhila » (ou makila) signifie « le bâton » dans la langue basque.

 

 

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)
Produits du terroir et autres spécialités..., 10.0 out of 10 based on 1 rating

Laisser un commentaire